Actualités

Vincent Baudoin, opérateur logistique stock optique du LMJ, CEA CESTA

Un métier, un homme

« Je m’appelle Vincent Baudoin, j’ai 35 ans et je suis opérateur logistique. Sur le site, nous employons le terme d’opérateur logistique ++ du fait du matériel manipulé.  L’activité correspond aux tâches classiques du métier d’opérateur : réception, contrôle et diffusion. Mais ces opérations sont particulières car il s’agit de manipulation de composants optiques destinées à la production des chaînes amplificatrices du Laser Mégajoule1 ».  Autant dire, un matériel particulièrement sensible qui demande beaucoup de précautions : chaque pièce est transportée individuellement avec un numéro de série unique. « Le contrôle qualité est très pointilleux : il faut par exemple vérifier la propreté et l’intégrité du composant optique, sans rayure ni bulle dans le verre. »  Le bâtiment est équipé d’une salle propre (salle blanche) pour contrôler le niveau de pollution particulaire.

« Ce qui me plaît c’est de faire les choses d’un bout à l’autre. Nous gérons tous les déplacements vers les différents prestataires, jusqu’aux USA, qui vont réaliser les changements d’états du verre : de la réception de la matière première jusqu’à l’étape d’installation sur la chaîne. Nous parlons de production tellement la quantité de composant optique à installer est grande. » La journée type de Vincent : gestion des stocks des composants optiques et packaging, acheminement (qui doit être réalisé dans les 3 heures), gestion administrative. Vincent, qui anime également les causeries2 sur site, se distingue par son implication. « Je suis salarié actionnaire car c’est important de participer à la vie collective, même au sein de l’entreprise, il faut que cela marche dans les deux sens ».

A l’origine, comptable, c’est son déménagement dans la région de Bordeaux qui a mené Vincent à la logistique. Il a d’abord fait beaucoup d’intérim, puis a obtenu un contrat chez un premier prestataire avant d’être recruté par GT Logistics. « La logistique cela me correspond : J’apprécie de suivre tout le cheminement, de la manutention, à la gestion de magasin jusqu’aux chaînes de produits finis. Et j’aime la rigueur ! »

« La difficulté du métier est inhérente au fait d’être un prestataire : à chaque renouvellement de contrat, on ne sait pas à quelle sauce on va être mangé !

L’homme au cœur de l’entreprise

Ce qui fait que je me sens bien à la GT ? C’est l’importance donnée à l’humain. Chez GT Logistics, on prend soin des employés, il y a un suivi même au niveau du matériel. On partage les mêmes valeurs, c’est pour cela que tout se passe bien. »

Ce jeune papa est également un passionné de musique : batterie, guitare et chants. Vincent se produisait plusieurs fois par an avec son groupe de rock punk !  Ce « métalleux dans l’âme » a un peu levé le pied avec l’arrivée de son fils Gabin mais compte bien reformer très vite un groupe. Une fois par semaine il profite de sa pause déjeuner pour chanter avec des salariés CEA et sera sur scène à la prochaine fête de la musique !

 

1 – » [ Grande installation de recherche pour étudier à petite échelle les conditions extrêmes que l’on retrouve au cœur des étoiles ou lors du fonctionnement des armes nucléaires. Les 176 faisceaux laser du  LMJ sont dimensionnés pour délivrer sur une cible de quelques millimètres, en quelques milliardièmes de seconde, une énergie lumineuse supérieure à un million de joules.]

2 – Réunion d’animation de la sécurité sur des thématiques SSE.